Mostra personale dello street artist e pittore torinese Xel che presenta una ventina di tele dai colori "spensierati", ma ricche di messaggi sociali. Spesso dedicati alle generazioni più giovani. Ma non solo. Narrano di attese interminabili di un futuro e di ciò che ci spetta (pulcini col becco aperto), urbanizzazione selvaggia, camini di fabbriche che non buttano fuori più fumo perchè il lavoro come lo abbiamo conosciuto non c'è più. Ma anche casette che risalgono attraverso spiragli, per volare in alto lontano dal degrado.

Informazioni

Comunicato stampa

Xel, nom d'artiste d'Alessandro Ussia, est né à Turin en 1975. Jeune tagger de la banlieue de Turin dans les années 80 et 90, il est aujourd'hui considéré comme l'un des artistes les plus talentueux du Street Art italien.
1999 marque un tournant dans sa vie : après une énième confrontation avec la police, Xel quitte la rue.
En 2008, après dix ans de questionnement existentiel et un séjour en Espagne, il reprend le chemin de la création artistique et décide de transcrire sur la toile son analyse des travers de la société

Ses œuvres, apparemment légères, se font l'écho de problèmes sociaux et humains délicats. Les poussins, les nuages, les maisons et les bâtiments, les cheminées d'usine qui ne fument plus ne sont que des métaphores qui dénoncent les dysfonctionnements du monde contemporain : la précarité à laquelle sont confrontées les nouvelles générations, l'espoir constamment déçu d'un futur meilleur, les conséquences d'une urbanisation sauvage.

Xel, après avoir participé à des expositions collectives en 2011, notamment Sansovino Street (Espace Sansovino à Turin) et Neo Pop (Espace Orlandi à Milan), a été invité à présenter sa première exposition personnelle à la Galerie TOX 'n' CO de Genève, exposition qui a connu un vif succès auprès du public genevois. Par la suite, dans le cadre de la Paratissima de Turin, le délégué à la culture du Piémont, Michele Coppola, a invité Xel à présenter son art urbain à travers une fresque murale, rue Bertola, intitulée "The big city of street dreams".
Invité ensuite à exposer en tant que représentant du Street Art italien au Pavillon italien - Turin dans le cadre de la Biennale de Venise, Xel sera le seul artiste à devoir remplacer son œuvre exposée après la décision d'un acquéreur de l'emporter immédiatement. Le même scénario se reproduit à l'AAF de Milan, puis au Kunstart 12 avec un célèbre collectionneur du Trentin. Suivra une expostion personnelle en avril 2012 à la POW Gallery de Turin.
En décembre 2012, Xel a également réalisé, Place de la Renaissance à Turin, quatre oeuvres murales pour le MAU (Musée d'art urbain de Turin). Sa dernière exposition personnelle, "Urban Stories", a eu lieu à Bologne en janvier 2013.